jeudi 10 janvier 2013

La couleur des sentiments

 

Kathryn Stockett



Je n'ai pas eu l'occasion de voir « La couleur des sentiments » au cinéma à sa sortie. Beaucoup en parlait, ceux qui l'ont vu m'ont dit qu'il était magnifique. Quand je suis tombé dessus par hasard, dans une petite librairie de gare, j'ai saisis l'occasion...

Le résumé nous propulse déjà dans l'histoire. Le ton est donné. Ce seront des histoires de vie, des témoignages, des rencontres. Une toute autre époque. Dans un Mississippi étouffant par sa chaleur moite.

Le livre est écrit à la première personne, et les chapitres portent les voix des personnages principaux qui vont peupler cette aventure. Par ce fait nous découvrons le quotidien de chacun de ces narrateurs, mais aussi leurs sentiments et leurs versions des faits. Le changement de personnage narrateur n'est pas brutal et ne perd pas le lecteur. En effet l'histoire se déroule au fur et à mesure avec les voix de ces différentes femmes. C'est à la fois un univers immense comprenant le lourd sujet de la ségrégation noirs blancs, du rôle des femmes, de la liberté, des droits humains...et d'un monde restreint par le cercle réduit des bourgeoises de Jackson et leur entourage, comprenant leurs bonnes.

C'est un livre émouvant, drôle, triste également, mais surtout très intéressant. Il nous amène à nous questionner également sur ces questions qui sont dans une moindre mesure toujours valable aujourd'hui, et à découvrir également une vie tout à fait différente par les années qui nous en sépare.

1 commentaire:

  1. Je pense que c'est une histoire intéressante, mais qui doit être triste.

    RépondreSupprimer